Comment s’adresser à un homme d’affaires japonais – cartes de visite

Comment s’adresser à un homme d’affaires japonais – cartes de visite

Les Latino-américains ont obtenu des résultats élevés en matière de contrôle de l’incertitude sur l’échelle d’Hofstede. Les cultures affichant un niveau élevé en cette matière sont facilement déconcertées par l’ambiguïté et l’ambivalence. Pour réduire le niveau d’anxiété suscité par des situations risquées ou méconnues, davantage de règles sociales ont été mises en place. Le style de communication des Latino-américains est néanmoins plutôt décontracté et ceux-ci n’observent pas de règles comportementales rigides en matière de mise en réseau. Très extravertis, ils préfèrent les relations personnelles et chaleureuses avec leurs collègues aux contacts se limitant au plan professionnel. Travailler avec des personnes que vous ne connaissez pas bien sur le plan personnel peut s’avérer risqué. Pour minimiser les risques, les latino-américains choisissent d’en apprendre autant que possible sur les autres avant de commencer toute transaction. Un tel rapprochement est essentiel aux relations de travail dans cette région du monde. Dans leur effort pour réduire l’incertitude, les latino-américains attendent des signes de loyauté avant de prendre des décisions. Sans confiance, il ne peut il y avoir d’assurance et aucune affaire ne peut être conclue. L’amitié est fondamentale à l’établissement de la confiance, élément essentiel de loyauté.

Les Latino-américains ont également été rapportés tels que collectivistes par Hofstede, ce qui signifie qu’ils font primer les objectifs et accomplissements du groupe sur les individuels. Les individus fonctionnent comme parts d’un tout, plutôt que comme entités distinctes. Des cercles d’amis et de collègues étroitement soudés sont une caractéristique commune de cette région. La famille est l’unité sociale la plus importante et l’emporte, en général, sur toute autre incorporation et appartenance. Ceci est évident sur le lieu de travail. Les latino-américains travaillent pour vivre et amènent leurs vies personnelles avec eux au bureau. Afin d’établir un véritable lien avec vos hôtes latino-américains, il est nécessaire de reconnaître cet état de fait et de montrer que vous le respectez.

Partager des loisirs est le moyen habituel de venir à connaître autrui et cela est courant dans le monde du travail. La plupart de vos communications auront lieu au cours du déjeuner, du dîner et d’autres manifestations sociales impliquant de la nourriture et de la boisson. Un repas plus copieux est généralement pris à midi et un repas plus léger est préparé le soir. Les conversations commencent de façon informelle et impliquent de partager un grand nombre d’informations personnelles. Les Latino-américains sont très affectueux et ne voient pas d’inconvénients à une distance personnelle réduite et à d’abondants contacts physiques. Donner une accolade, embrasser sur les joues et toucher les bras et le dos sont des gestes très courants. Soyez prêt à danser et à profiter de la gastronomie et des activités locales pendant votre séjour. La plupart des Latino-américains préfèrent les restaurants en tant que lieu de prédilection pour manger et se divertir ; cependant, ils apprécient d’inviter à dîner chez eux.

Si vous êtes invité chez quelqu’un, montrez votre reconnaissance et assurez-vous d’amener un cadeau à votre hôte ou hôtesse, ainsi que des bonbons ou chocolats pour les enfants. C’est une bonne idée d’envoyer des fleurs ou une carte de remerciement le lendemain pour montrer votre reconnaissance.

Votre hôte s’attendra à ce que vous lui rendiez la pareille. Les Latino-américains sont très généreux et attendent d’être traités de la même façon. Exprimez  toujours votre gratitude et remerciez vos hôtes à chaque fois que possible. Vous devez rétribuer toutes les accolades et démontrer une affection amicale. Se soustraire à l’échange habituel de bises sur la joue peut être interprété comme un signe de froideur et de déplaisir. En signe d’appréciation, invitez votre hôte à dîner et offrez-vous à payer le repas. Les pourboires sont d’environ 10 % au Brésil et au Chili et, quoique variables, sont habituellement de 5 %, dans les autres pays.

Démarrez dès à présent

  • Planifiez une démonstration produit
  • Testez gratuitement pendant 7 jours
  • Contactez notre bureau le plus proche

Découvrez en vidéo

Take a video tour