Communications virtuelles – le Moyen-Orient

Communications virtuelles – le Moyen-Orient

La communication virtuelle est l’une des composantes les plus importantes du commerce international. Celle-ci donne la possibilité de conduire des opérations commerciales à l’échelle mondiale sans avoir à se déplacer jusqu’à son bureau. Il s’agit probablement de l’un des principaux éléments de base du travail à l’étranger, car elle réduit la nécessité de voyager et de se rendre sur les sites des réunions. Malgré tous les avantages offerts par la communication virtuelle, elle pose quelques problèmes à de nombreuses organisations. Elles empêchent les personnes d’échanger des signaux non verbaux, qui représentent un moyen très important de transmettre des informations. Ceci est particulièrement important pour les communicants à fort contexte, qui se concentrent essentiellement sur les signaux non verbaux.

Le Moyen-Orient a un style de communication essentiellement à fort contexte. Les gestes avec les mains, le contact visuel, la posture, les expressions faciales, voire même l’intonation de la voix sont susceptibles de changer radicalement le message que vous souhaitez donner. C’est la partie non verbale qui est la plus importante. Cela pose un problème pour la communication virtuelle. Ne pas avoir de contact physique, par exemple une ferme poignée de main, peut frustrer certaines personnes et faire échouer une affaire. L’incapacité de montrer ce que vous pensez plutôt que de le dire peut devenir un obstacle dans votre tentative de créer une relation d’affaires.

Dans la mesure du possible, au Moyen-Orient, les communications doivent être personnelles et non virtuelles. La communication verbale est une activité consciente et tout ce que votre homologue dira, aura été préparé et traité au préalable dans sa tête. Avant de commencer toute affaire, vous allez probablement penser à ce que vous allez dire précisément à votre interlocuteur ; par conséquent, dans une communication non verbale, vous êtes partiellement impuissant. Vos réactions faciales, les mouvements de vos mains, votre posture, voire même un silence sont autant de réponses automatiques que votre corps donnera. Il s’agit des éléments clés pour comprendre ce que votre collègue souhaite vous dire et évaluer ses intentions. Ils représentent également un excellent outil pour témoigner de votre sincérité dans les négociations, ce qui renforcera énormément votre crédibilité professionnelle.

Il est, toutefois, possible que certaines organisations n’aient pas la capacité d’organiser des réunions personnelles seulement dans le but de nouer une relation. Pour diminuer les inconvénients de la communication virtuelle dans les pays du Moyen-Orient dotés d’une forte communication, vous pouvez vous concentrer sur l’utilisation d’outils plus « personnels ».

La meilleure option, après les réunions en face à face, est la vidéoconférence. Cette dernière peut vous permettre de renforcer votre capacité à interpréter les signes non verbaux, de mettre un visage sur un nom et d’établir un lien avec votre/vos interlocuteurs. Si cette option n’est pas faisable, votre meilleure option sera alors d’utiliser le téléphone. Toutes les communications écrites, telles que les lettres ou les e-mails, devront être détaillées autant que possible afin que vous puissiez vous prémunir contre tout éventuel malentendu.

Démarrez dès à présent

  • Planifiez une démonstration produit
  • Testez gratuitement pendant 7 jours
  • Contactez notre bureau le plus proche

Découvrez en vidéo

Take a video tour